09 mars 2005

Sublimation...

La douce coupure coulant comme un ruisseau
Sur des courbes lubriques qui s'écoulent tendrement
La tendre chaleur qui s'en dégage allègrement
Comme les coupes de vin qui coulent à flot

L'éclat de ses larmes, telles des diamants
Un bien si précieux qu'on ne peut gacher
Que tel une cascade l'on sent ruisseler
Qui lors d'une subtile rencontre, deux larmes s'unissent tel des amants

La douceur de ses mains tenant l'éclat d'une lame
Comme un soleil drappé de pièces de soie
Qu'on voudrait admirer maintes et maintes fois
Tout comme on admire les courbes de ces dames

Elle est si calme si sereine
Je serre sa main dans la mienne
J'aurais tant aimer que cette fois...
La mort ne l'emporte pas...

                             I cry when the angel deserve to die...

   Solar

Posté par Solarus à 17:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Sublimation...

    zoli!

    trés beau poème! dis moi?! la dernière petite phrase, ça ne serait pas de System Of a Down? Chop Suey??????? lol. Je ne sais je pose juste la question, peut être que cela viens aussi de toi et de ton talent poétique.
    bisous!

    Posté par liloo, 03 avril 2005 à 08:58 | | Répondre
  • ^^

    en fait jlai entendu ke apres lol ^^ vala bizoox

    Posté par Solar, 11 avril 2005 à 17:21 | | Répondre
Nouveau commentaire