Le Poete Fou...

19 juillet 2007

Etrange Sensation

J'ai envie d'écrire.

Mais je n'arrive à sortir que des poèmes morbides, le père noël du cerveau n'étant pas encore passé.

J'espere qu'un jour elle repassera la


Posté par Solarus à 03:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Bafouons nous dans les bois

Cool un blog,

Il est vide depuis longtemps,
Mon coeur est vide depuis longtemps

De toute façon elle ne reviendra sans doute jamais ici.
Je me sent seul c'est dingue.
Je regarde beaucoup de profil, beaucoup de "myspace", beaucoup de blog.
Où est elle? Etait ce vraiment elle?

Mark je te hais et encore je pèse mes mots (4kg et 500grammes beau bébé)

Je vais prendre une feuille et écrire ma vie.

Posté par Solarus à 02:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2007

Mine?...

Perdu dans un dédale labyrinthiques
Spoliant des idées moins sympathiques
Aimant la pensée d'être aimé
Il ne va pas sans l'être aimée

Se tenant la main nonchalamment
Pense t'elle donc que c'est amicalement?
Sueur froide, excitation?
A t'elle perdu la passion?

Comment lui expliquer
Que je ne veut arrêter
Continuer à s'appliquer
Continuer à s'aimer

Retrouver notre amour
Que nous avions depuis toujours
Il n'est pas perdu
Il est là prêt à l'affut...

                                        

                               JE T'AIME


Posté par Solarus à 22:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 avril 2007

I don't Know

I don't know what I have Done
And This Is My Problem

Je me retrouve sur ces poèmes
Et j'en est le teint blêmes
Je ne sais pas comment t'le dire
Alors je veut l'écrire

Pourrais tu abandonner
Un être que tu as aimer
Détruire son coeur
Et ses ardeurs

Lui retourner la chair
En l'extirpant de ses mains
Le réduire en poussière
Juste pour une lubie de ce matin?

Il te le dit a genoux
Frêle fragile et surtout
Pensant comme un bienheureux
                                                Je suis amoureux...

Solar?

Posté par Solarus à 22:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2005

Prison...

Douceur cubique des carrés de briques
Forme dentelée à découpée le papier
Puanteur infernale dans les enfers de Tentale
Chaleur suffocante jusqu'a ce qu'on vous mente
Cliquetit incessant du reflux d'eau coulant
Prisonnier jusqu'au bout, tombé au fond du trou
La corde acérée serrant sa nuque brisée
La vie n'a plus voulut de l'ange déchu

                             Et c'est ainsi

   Solar

Posté par Solarus à 10:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Just a kiss...

Les délires psychotiques
De l'aliéné narcoleptique
Que doucement veut s'évadé
De son statut de prisonnier

Fuir le présent
Tant qu'il est temps
Renier le passé
Ô douce âme comblée

Le poête fou s'échappe
Avant de passer à la trappe
Il entendra juste une fois
Le dernier chant du Christ roi

La lune tent à disparaitre
Astre pur qui l'a vu naitre
Il tombera aujourd'hui
Après le récit de sa vie...

                    Anything....

    Solar...

Posté par Solarus à 10:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Run...

Flux évasif de mon âme lyrique
Doux parfum de la route cynique
Psychorigide, Ô parfum exastif
Douceur visible, acteur passif

Langueur ardente aux courbes lubrique
Sonnet rigide en haut du triptique
Triste assemblées des regards damnés
Haine rageuse trop dissimulée...

Respiration halletante au détour d'un couloir
Transpiration délirante au dela du miroir
Fuit, pendant que ta vie passe
Fuit, sans laissez de traces...

                          Come back later...

    Solar

Posté par Solarus à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2005

Sublimation...

La douce coupure coulant comme un ruisseau
Sur des courbes lubriques qui s'écoulent tendrement
La tendre chaleur qui s'en dégage allègrement
Comme les coupes de vin qui coulent à flot

L'éclat de ses larmes, telles des diamants
Un bien si précieux qu'on ne peut gacher
Que tel une cascade l'on sent ruisseler
Qui lors d'une subtile rencontre, deux larmes s'unissent tel des amants

La douceur de ses mains tenant l'éclat d'une lame
Comme un soleil drappé de pièces de soie
Qu'on voudrait admirer maintes et maintes fois
Tout comme on admire les courbes de ces dames

Elle est si calme si sereine
Je serre sa main dans la mienne
J'aurais tant aimer que cette fois...
La mort ne l'emporte pas...

                             I cry when the angel deserve to die...

   Solar

Posté par Solarus à 17:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Toi aussi...

Le temps passe, efface les traces
Peu à peu les sourires trépasse
Tout ses rèves s'écroule
Toute sa vie coule

Le sang coulant le long du bras
Il attend doucement la fuite du temps
Il sent la vie qui sen va
Il en est conscient, il est impatient

Doucement la vie file entre ses doigts
Depuis qu'il a espéré maintes et maintes fois
D'etre heureux dans une société
Complexé par une recherche d'identité

Maintenant il est parmis les anges
Créatures frêles aux airs étranges...

Mais à la vue de son corp, il fut damné
Car il avait mutilé son identité

La lame ravageuse avait maintes fois frappé
Afin de lui détruire son peu d'humanité
Résidant dans sa chair, bouillonnant dans son sang
Pour lui faire regretter tout son temps...

                                  Tu quoque...

   Solar

Posté par Solarus à 17:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Blood Time...

Douce disgrace de l'amour fatal
Haine insertieuse d'un avenir frugal
Mélancolie subtile, désir non moins vil
Triste capitale sous les lumières de la ville

Rauque infame, le sourire d'une femme
Courbe lubrique, d'une liaiason tragique
Son âme s'éveille à la vue de ces dames
Pas exaltif jusqu'au moment fatidique

La haine dérisoire, qui mène à l'abatoir
Petit garçon seul dans le noir...
La lame passe, le sourire trépasse
Il est parti sans laissez de traces

Il ne voulait exister, a perpétuité...
Il sera vite oublié dans ce long passé
Tournez la page, pour pouvoir continuer
A vivre dans cette société...

                            Tic-Tac, Tic-Tac, Tic-Tac

  Solar

Posté par Solarus à 16:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Espoir?

Faire de leur vie un empire...
Blood and tear...
Pouvoir jouir du pire...
Blood and tear...
Cet esprit qui roucoule...
Rise and soul...
Jusqu'a ce que la vie coule...
Rise and soul...

La vif ardeur de mon bonheur...
De celle qui envoute mon coeur...
Le poête impuissant...
Ne fais plus couler le sang...

Sa plume se brise...
Le poète se méprise...
L'encre coule le long du papier...
Se mélant au sang du poète damné...

La syntaxe satire...
Que le poète méprise...
Ces mots qui nous attire...
Comme un rêve qui se brise...

Ennivré de son odeur...
Libéré de mes ardeurs...
Emprisonné par ses couleurs...
Oubliés de ces valeurs...

Cette âme damné isolé...
Le poête veut pouvoir l'aider...
Mais l'impuissance est sienne...
Elle coule dans ses veines...

Il se hait autant qu'il l'aime...
Il ne sait si il ne saura sienne...
Il espère, tapi dans l'ombre...
Que son coeur nest pas sombre...

Coulée mélancolique...
Des mots si obliques...
Refrain abstrait...
Tiré d'un trait...

Sussurement glacial...
Infusion veinal...
Absorbition d'innocence...
Inspiration des sens...

Une goutte de sueur luisant a loisisr...
Triste inspiration du palentyr...
Un sens aiguisé du désir...
Pour ne souffrir le martyr...

                                      Reste t'il un espoir?

 Solar

Posté par Solarus à 16:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Désir...

Désir  attractif de mon âme lyrique
Envie Psychotique de mon esprit cynique
Sécrétion narcissique, Ô odeur mélodieuse
Invité à la table de l'harmonie radieuse
Repoussé au tréfonds des profondeurs disgracieuses

Aimé par le distillat du parfum de l'enfant
Soupiré dans le souffle de brume de Satan
Envolé  au delà des gorges de l'enfer
Pour ne plus jamais se taire

Attendre tendrement que sonne le glas
Pour pouvoir enfin reprendre le combat
Divine appréciation, triste inspiration
Le poète déchu mais non moins dépourvu

Le ruissellement de la sueur
Pour montrer son ardeur
Il est la, tapi dans l'ombre
A attendre comme l'effet d'une bombe...

                                   Je t'attends... J'espère que je ne me trompe pas...

          Solar

Posté par Solarus à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 février 2005

Listen the sky...

Le bruissement léger
Des feuilles du peuplier...
Le craquement soudain
Et son sourire lointain...

Le prisonnier s'échappe...
Il va passer à la trappe
Sentant doucement s'infiltrer
Le claquement léger, de l'electricité

Dans son corp, dans ses os
Remontant l'échine de son dos
Et il entend une derniere fois
Le dernier chant du christ roi

Le coupable s'était lui...
Coupable de n'avoir rien dit...
Pour dénoncer la société
Qui une fois de plus était bafoué...

                                                I Don't want to remember...

Solar

Posté par Solarus à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Coupable

Rappelez vous l'objet que nous vîmes mon ame,
Ce beau matin d'été si doux
Au détour d'un sentier une charogne infame
Sur un lit semé de caillou
Les jambes en l'air comme une femme lubrique
Brulante et suant les poisons
Ainsi qu'une fontaine au rythmique sanglot
Je l'entend bien qui coule avec un long murmure
Mais je me tate en vain pour trouver la blessure
Je suis... dans mon coeur le vampire
Un de ses grand abandonné au rire éternelle
Condamné et qui ne peuvent plus sourire.. je suis mort
Décomposé par la chair putride..
Je sens le battement nonchalent de mon coeur immaculé
Contre sa poitrine mainte fois débridé
Je vois, les années défilé comme l'horloge du temps
Je vois les anges sourire par devant...
Où l'orage tenebreux dans un relant extasif
Dans un plaisir joyeux non moins jouissif
Le rale rauque de la pâle poussiere de mon ame
Le cliqueti sourd des chaines du prisonnier...
Se dirigeant vers un destin tragique...
A l'aube de la mort, au pied du paradis
L'abject condamné demande encore la vie...
Je l'entend, écoute...
Il pleure... la lame aiguisé...
Qui l'a martirisée...

                                      Ecoute...

Repris par Solar

Posté par Solarus à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2005

Départ... (De LaCompagnieMasquee)

Le poète fou hurle de douleur,
Le poète fou hurle de terreur...
Tous coupables de cette déchéance!
Tous coupables d'une maudite errance...

Ni pitié, ni regards...
Ses pas l'égarent...

Le poète sombre dans le néant,
Il hurle mais personne ne l'entend...
Et je tend la main vers lui, mais en vain !
Je tend la main mais il ne voit plus rien...

Nos chemins se séparent...
Ses pas l'égarent...

Paix a son âme, paix dans son coeur,
Car la mort se grime en sourire...
Souvenir de vos nuits de cauchemards...
Et ce soir il sera très en retard...

:'(

Posté par Solarus à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2005

I'm sad when his road crossed mine

Cet elfe acerbe de ma vie damné
A volé l'âme de ma lune aimé
L'ange rouge l'a appelé... en vain...
Car la lune possédée ne controlais plus rien

L'elfe maudit que je me veut briser
L'elfe maudit que je me doit tuer
Son âme et son corp depuis tant d'années séparés
Ne pourra jamais la combler

La lune est partie, le soleil pleure
L'elfe est arrivé, lui a brisé le coeur
Il le sait et il ne pourra jamais
Avec cette elfe avoir l'ame en paix

Détruire, Mourir
Pleurer, Hurler
Cried... Died...
Dream... Scream...


Réver... puis s'éffondrer...

                                            I'm scaried...

Solar

Posté par Solarus à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2005

J'ai jamais d'idée de titre...

Destruction des sens
Imbibez moi d'essence
Rentre avec moi en transe
Faisons cette fois la dernière danse

Ecoute la petite fille
Qui te traine dans la ville
Ressent le plaisir
Emanant de mon désir

Ecoute la détresse
Goutons ensemble l'ivresse
Des joies douce de l'amour
Lors de ce merveilleux séjour

Que je périsse une fois encore
Dans ce voluptueux plaisir qu'est la mort
La fatigue commence a m'emporter
Je repart la ou l'amour va me mener...

                                  I don't need to walk alone...
  Solar

Posté par Solarus à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2005

Drogue...

Le crépitement du feu ardent
Naissant dans mon corp bouillonant
Sous la vague déferlante et douce de ses baisers
Je ne veut plus voir le temps passer

Ton odeur ma seule drogue à inhaler...
Ta douceur ma seule drogue à carresser...
Ton gout slave ma seule drogue à déguster...
Ta voix sensuelle ma seule drogue à écouter...
Ton éternelle beauté ma seule drogue à admirer...

Je suis un drogué...
Un drogué de l'amour
Je suis un drogué...
J'espère, drogué pour toujours

Je suis accro je n'en peut plus
Je déambule sans but dans la rue
J'erre comme une âme sans vie
Au porte du paradis...

                            Est ce vraiment légal d'etre dépendant a ce point?
  Solar

Posté par Solarus à 11:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 janvier 2005

Je sais pas... Et Vous?

Vouloir sentir ton souffle contre ma peau
Ressentir le plaisir dans l'échine de mon dos...
Le doux son voluptueux  de sa voix
Qui me met hors de moi...

Aujourd'hui les âmes des anges déchus
Errent au paradis des pas perdus...
Le requiem des âmes damnées
Sera ce soir une dernière fois chanté

Fuyant les portes de l'enfer
Revivant le viol psychotique
De l'aliéné narcoleptique
Pouvoir revenir sur terre..

Pour vivre une derniere journée étrange
Au paradis sur terre
Dans les bras de mon ange
Par delà les frontieres...

                                       Je t'aime mon ange...

   Solar

Posté par Solarus à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2005

Je t'aime...

Petit ange de mes songes
Doux amour qui me ronge
Créature frèle et fragile
Ici se termine mon exil

Doucement, posant ma main sur ta joue
Délicatement, embrassant ton cou...

Petit ange que je veut sauver
Ma vie et la tienne à jamais lier
La beauté de ces mots comme une âme égarée
Mon éloge funèbre que je ne veut supporter

Partons ensemble vers l'horizon
Mon amour pour toi comme une prison
                       
                                Emprisonnons nous pour toujours
                                Dans une ode a l'amour

                                                            Je t'aime 
 Solar

Posté par Solarus à 16:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]